Tina / Vicky!

illustration_les10_tina_vicky

Suite au succès de l’interview croisée de J-Rio et Jey RspctMe! qui a agitée les réseaux sociaux, ce mois, Atanga Store s’intéresse à deux des meilleures rapeuses de la scène gabonaise: Tina du label Nofia Sound et Vicky ana La beatmakeuz! Découvrez cette interview… sans langue de bois!

AtangaStore : Que penses-tu de l’ancienne génération?

Tina : L’ancienne génération est le phare qui a éclairé notre chemin. Si à notre époque, un artiste est encore considéré comme un être à moitié fou, je n’ose même pas imaginer ce qu’ils ont dû affronter comme obstacles et pour la détermination, la passion et l’amour qu’ils nous ont légués moi je suis reconnaissante.

Vicky : L’ancienne génération du rap gabonais, c’était une très bonne époque, j’écoutais vraiment beaucoup de rap gabonais dans mon enfance et j’ai été inspiré par certains.

A : Que penses-tu de la nouvelle génération?

Tina : La nouvelle génération (de laquelle je ne m’exclus nullement) gagnerait à regarder en arrière de temps en temps pour se rappeler pourquoi ils ont commencé cette aventure. Nous sommes passés par plusieurs phases. Au début, on copiait les anciens, ensuite on s’est dit on peut faire ce qu’ils faisaient mais en mieux, et puis un jour, on s’est dit les anciens ne connaissaient rien recréons tout ! Et là je crois qu’on s’est un peu perdus. Ce n’est pourtant pas par manque de 
talent car Dieu seul sait le minerai de talents qu’est le Gabon.

Vicky : La nouvelle génération j’en fais partie, on a notre place à gagner, il y a beaucoup de talents, il faut qu’on montre aux grands qu’on peut assurer la suite.

Le soutien du peuple, qui est déjà présent (…) gagnerait à être plus soutenu – Vicky

A : Quelle est la valeur ajoutée de la musique gabonaise selon toi?

Tina : Il y a quelques années encore j’aurai dit que c’était cette faculté de pouvoir allier pas de danses et musique. Cette cohésion qu’il y avait entre les artistes chanteurs et les artistes danseurs qui se respectaient mutuellement et se complétaient. Aujourd’hui, on a l’impression que les premiers traitent les seconds comme des figurants quand ironiquement ce sont eux qui mènent la danse en ce moment. Lol

Vicky : L’originalité, certains diront que les artistes gabonais aiment les Remix par exemple, mais les artistes des autres continents aussi en font, et je trouve qu’il y’a beaucoup d’artistes originaux qui n’ont pas encore tous montré.

A : D’après toi, qu’est-ce qui manque à la musique gabonaise pour exploser?

Tina : IL NE LUI MANQUE RIEN DU TOUT… Ah si, il lui manque du rêve. On est tellement persuadé que le Gabon est le plus grand pays du monde et tellement convaincus que seuls les droits d’auteurs nous délivrerons, qu’on a oublié de rêver que nous aussi on pouvait exister ailleurs et dépasser les frontières.

Vicky : Le soutien du peuple, qui est déjà présent, mais on gagnerait à être plus soutenu. Le travail en continu aussi, il faut beaucoup travailler, même si on n’a pas forcément le temps avec nos différentes occupations.

A : Quel est ton artiste gaboma préféré?

Tina : Je ne mentirai pas ici, je respecte tous les artistes, j’en aime une grande partie, je suis amie à une bonne poignée d’entre eux mais je n’ai pas d’artiste gaboma préféré, j’aime la musique gabonaise.

Vicky : Pierre Claver Akendengue

A : Quels sont les points forts de l’autre artiste interviewé?

Tina : Eh bien ses points forts, je dirais c’est sa jeunesse et sa fougue. Elle a encore beaucoup de choses à donner, beaucoup de rage à extérioriser. Et ça se ressent dans son flow. Je crois que son point fort part de la, elle a beaucoup de technique…

Vicky : Tina a vraiment un plus de fou, à mon humble avis. Elle fait partie des meilleures rappeuses gabonaises pour moi.

Aujourd’hui, on a l’impression que les chanteurs/euses traitent les danseurs/euses comme des figurants quand ironiquement ce sont eux qui mènent (…) en ce moment – Tina

A : Quels sont les points faibles de l’autre artiste interviewé?

Tina : Son point faible a mon avis c’est de ne pas assez coller aux réalités locales car vivant a l’étranger et ça se comprend…

Vicky : Points faibles, je n’en vois pas sur le coup.

A : En quoi ton prochain titre dominera toutes les sorties du moment?

Tina : Mon prochain titre n’a pas la prétention de dominer quoi que ce soit…Il existera et si le public l’accepte il entrera dans vos maisons je ne m’inviterai pas sans permission en tout 
cas… JE SUIS POLIE MOI LOL…

Vicky : Il dominera les sorties du moment car il est produit premièrement par l’un des beatmakers gabonais les plus en Vogue. DastunnaBeatz, et aussi j’ai beaucoup donné sur ce titre, et c’est un message très simple, mais important

A : Quelle est ton actualité?

Tina : J’ai sorti un single pour ces vacances.

Vicky : Un clip qui est sortie  » Je flippe”, et mon nouveau single  » Quoi Qu’il Advienne qui vient également de sortir

A : As-tu un scoop, un congossa, une exclusivité à partager avec les lecteurs d’Atanga Store?

Tina : …

Vicky : De grandes choses se préparent, gardez l’œil ouvert du côté de We Upgrade Records et de The Node Music. En vous remerciant d’avance.

 

Publicités

2 réflexions sur « Tina / Vicky! »

Votre commentaire ici!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s