LEGGO & OWONINHO

illustration_owox

La musique gabonaise, depuis toujours, a connu ou connaîtra des hits. Mais on ne connaît pas toujours l’histoire cachée derrière ces sons qui nous ont fait danser, qui nous ont amusés ou divertit. Cette rubrique, « Lâche la doc du son! », a donc pour but de découvrir les coulisses de la création des morceaux qui ont marqué une personne, un label, une époque.« Owoninho à la prod ». Ce gimmick, vous l’avez sûrement entendu, vous l’entendrez encore. Cette signature vocale est l’oeuvre d’un artiste multi-facettes, à la fois beatmaker, producteur, gérant de We Upgrade Rec (le studio d’enregistrement) et du labe The Node Music : Owoninho ou encore Owox. Avec lui, aujourd’hui, nous allons découvrir ou re découvrir le titre LEGGO de Vicky.


Quand je regarde en arrière, du chemin a quand même été fait – Owoninho

Hasard et science du hit

Avant d’être Owoninho, le producteur que la scène musicale connaît est d’abord Lauric Owono Engongah, un amoureux de la musique urbaine US. Il a commencé à faire de la musique en 2005 en autodidacte mais c’est en 2008 qu’il se révèle véritablement. En 2009, suite à la rencontre avec DafreshMan, il crée le hit « Propre et dosé » qui cartonne alors dans et hors des frontières gabonaises. C’est dans cette période faste qu’il s’ouvre au rôle de producteur/manager pour des artistes telle que Vicky. Et c’est lors de leur première rencontre, en 2010, et un peu par hasard mais avec beaucoup de talent que se construit le titre LEGGO.

A vrai dire, il y a des sons, quand tu connais LBV, tu sais que c’est bon. C’était le cas de LEGGO – Owoninho

Hello Vicky!

En effet, la naissance du titre LEGGO de Vicky tient  à la fois du concours de circonstance et de l’oreille attentive du beatmaker Owoninho. La rappeuse, venue pour poser sur une face B signe la fin du son d’un claquant « Leggo »! Quelques heures plus tard, pendant le mix du son, Owox triture la fameuse signature et en fait un beat qu’il envoie à Vicky. Et l’histoire de s’emballer. Le son accompagne Vicky durant ses vacances au Gabon et revient dans les oreilles du beatmaker et de la rappeuse sous forme d’une rumeur insistante d’un titre sans paroles qui fait bouger la capitale. Et dont certaines personnes s’attribuent la paternité! Ce titre, teinté d’egotrip se présente comme une forme de carte de visite alliant technique et sonorités club. L’engouement est tel qu’à la sortie du clip, l’inconnue devient Vicky, la rappeuse aux 10 000 vues en un week-end! Aujourd’hui ce clip réalisé par Jonhathan de Sekenza (son premier clip hip hop d’ailleurs) annonce au compteur près de 110 000 vues en deux ans.

Le, Le, Le, Leggo!

Owoninho avait vu juste. Avec les ingrédients utilisés, le son a reçu un accueil du public plus qu’enthousiaste. Ce mélange de sons US et d’un gimmick puissant ont fait de LEGGO un son qui ne sort que difficilement des têtes. La seule chose que retoucherai aujourd’hui Owox, nous a t’il confié, serait le mastering ou le mix. Encore une preuve que ce morceau n’avait pas besoin de plus pour connaître le succès qu’il a connu et qu’il connaaît encore à chaque écoute. Alors, vous connaissez le mot d’ordre?


SUIVRE L’ARTISTE

Retrouvez l’artiste sur vos réseaux sociaux préférés:

Facebook twitter youtube soundcloud

Publicités

Votre commentaire ici!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s